Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 18:57

Ca peut se dire comme ça:
en l'absence de vos yeux......
Pour l'instant ce blog va se replier sur lui-même, respirer son sommeil.




A l’absence de ses yeux de soleil,
Regard levé, étoiles et merveilles,
Tu erres indéfinie, endeuillée
En équilibre sur le fil des passés,
Funambule de l’absence
Egrenée en larmes de silence.
De la porte glauque de l’aube allumée
Au pas lent de ta nuit infiltrée,
Orpheline d’un regard,
Ton cœur un peu hagard
A laissé l’ombre entrer,
Rapetisser les espoirs délavés, 
Déposer la fuite de ta vie.
A côté.

Peut-être n’a-t-elle pas su le mot ouvrir
Enfanter l’heureux.

Ne pas forcer le destin
Ne pas se cogner aux miroirs de demain.
Alors sur l’absence de ses yeux
Tu balbuties pour briser l’enfer,
Pour clore, solitaire,
Ta vie sur l’oubli
De ses yeux de soleil
Levés en étoiles, en merveilles.

Ut le 19/07/2008


Partager cet article

Repost 0
Published by Ut - dans Les Amants
commenter cet article

commentaires

Fée 09/07/2009 14:00

J'ai franchi une porte , ou la lumière des néons a brûlé mes yeux , mes ailes ,

Je vois autrement et je regrette tant mes yeux clairs , mes ailes qui portaient les autres avec moi dans mon monde de magie .... mes rires en écho des leurs, sont devenus des rires en écho des leurres , c'est écoeurant !!

Je t'embrasse Ut

Ut 09/07/2009 14:38


Alors il faut travailler à renaître, Fée; sans tenir compte des leurres et du feu. Juste pour toi; avoir le bonheur de donner à ceux qui t'aimeront. Ne pas t'effacer sous la gomme maligne: elle
n'existe que si on y prête attention.
Si tu as besoin de quoi que ce soit....
Baisers.


Fée des Reves 07/07/2009 18:43

Grand soupir ... T'es là , enfin,
j'ai passé un bon moment à lire tout ce que j'avais manqué depuis que je n'étais passée et c'est toujours Toi , t'as pas changé , je suis contente de te sentir, de respirer tes mots à nouveau Ut ...

Ut, as tu déjà trop respiré et ressenti les mots d'autres que cela t'a fait du mal et étouffé ?

J'ai aimé ton baiser (sourire )

Ut 08/07/2009 11:14


... et à crier... oui ma fée. J'en suis encore absente à moi même. Clouée dans l'ombre du petit appart, recroquevillée et vide.
J'aimerai tant que tu retrouves les mots! Que tu nous donne tes chants magiques! Que tu réveilles l'Amour, le frisson universel du bonheur d'être là, à sa place... tu me manques tant!
Je t'embrasse doucement, tout doucement.


Babou* 23/01/2009 00:10

Je glisse dans un rayon de lune une pensée pour toi et peut être que le vent te soufflera un baiser d'ici... alors tu sauras que ton étoile filante est passé dans la musique de cette nuit...
Babou*

unevilleunpoeme 20/01/2009 19:37

Charmant poème aux doux accents...

mariev 20/01/2009 19:10

je t'attends
je passe de temps en temps
pi j'attends
pi je me dis ensuite :
"bon, t'es qu'une sale égoïste"
alors j'espère
que tu respires du bon air

;)

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives