Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 08:58

Il fait vent, et ça fait comme une ombre qui cacherait le soleil. Et je me demande si la petite a bien calé le volet, pour qu’il ne dérange pas l’air de sa raclure qui finit toujours en gifles monstrueuses sur le mur de pierre.

Le vent affole la tête tout comme les branches des oliviers, ou la moindre poussière qui aurait oublié de s’enfouir loin dedans la terre.

Même si on croyait au printemps, voilà que Mistral entaille le pays de filins de glace. C’est l’ennemi ici, parce qu’il arrive à sa guise, dure le temps qu’il veut, se fait des niches jusqu’au plus profond des demeures. Les gens marchent de travers; les vieux grelottent leurs mains dans leurs manches; les oiseaux sont partis: le ciel est vide. Vide de vent; et ça fait comme une ombre qui cacherait le soleil.

Quand même, c’est pratique pour envoyer des bisous: pas besoin de mouiller le timbre sur l’enveloppe… mais bien sûr, c’est le vent qui choisira les destinataires… alors l’amitié se penche aux fenêtres, et attend; attend un frémissement, une fine écume qui remuera le cœur, loin, si loin du vent….


La petite a oublié d’enfermer le volet sur le mur; et le vent l’abrutit de fatigue. Demain il y aura une fine poussière brune et blanche dans l’air retombé, et le soleil rigolera dessus; tout chaud du bonheur d’être enfin débarrassé de ce détricoteur de printemps qui lui envole son or depuis des mois.


Vous l’avez reçu mon baiser?


Ut le 21/02/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

saadou 13/04/2009 14:18

j'ai adoré ton texte, merci

lacalmette 11/04/2009 23:46

Je viens juste de le recevoir ce baiser en flanant par hasard sur ton tres joli blog. Je reviendrai souvent car j'ai bien aimé cette balade à tes côtés

Dominique 24/02/2009 09:26

Un très joli texte Ut, tellement bien écrit qu' on en voit les images .

Merci aussi pour le baiser

Bisous

Dominique

jluc 23/02/2009 20:46

Un très beau texte comme toujours !
mais là tu touches un point sensible.
je profite de ce vent violent pour te faire parvenir une brassée de bisous !
dans le tas il y en aura bien un qui arrivera à destination.
pour une fois que ce fils de la Provence ( et un sacré garnement ! ) peut servir l'amitié !

très bonne soirée.
jluc

Ut 25/02/2009 07:08


La brassée a grossi avant d'arriver jusqu'à Toulon... et tant mieux Jean Luc, parce qu'on vient de me sucrer quelques jours de vacances avec mon fils... alors la brassée de baisers m'a fait un
rempart entre mes larmes et les autres.
Tendre amitié Jean Luc


loic 22/02/2009 18:56

Bonsoir, Bien sûr ! Et combien il a fait de tours et de détours pour arriver jusqu'à moi. D'ailleurs, il l' a bien plaqué contre ma joue, dans une sonorité éclatante. Merci, Ut.
Bien que je ne bénéficie pas de ce porteur spécial, je t'envoie une bise légère et aérienne... Voilà, elle vole... Amitiés. Loic

Ut 22/02/2009 22:57


J'aime bien tes visites Loïc!
Il faut que je te dise que ta bise légère a courageusement affronté Monsieur Mistral qui se croit tout permis et qui voulait la renvoyer d'où elle venait! Alors elle est arrivée un peu écorchée et
esoufflée, mais elle est là, près de moi, elle se ravigotte parce que demain je l'emmène: une dure journée m'attend...
Merci :)


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives