Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 06:01

C’est matin; et dans l’or de Juillet je sue avec mon balai.

Alors aujourd’hui j’ai décidé que ce serait la fête de toutes les mamans courages.

Oh pas cette fête à billets qu’on rencontre tous les ans dans les supermarchés…
Non, la fête pour le frigo rabougri; pour la carte bleue qui ne veut pas payer; pour le mari parti avec la voiture, et qui a oublié l’amour et les enfants.

La fête à tous ces Noëls rétrécis, à tenter de pas voir les petits, visages pâlis.

La fête à la fatigue, qui va chercher le sourire; et même le rire. Même qu’on savait pas qu’il était encore là; qu’on le croyait noyé dans les insomnies.

La fête pour l’huissier le commissaire et le serrurier, à qui t’as dû ouvrir.

La fête pour les meubles de famille, qu’ont pas compris ce qu’ils faisaient chez un marchand, ou au vide grenier du quartier.

C’est la fête à maman, qui borde le petit, sans savoir ce qu’il mangera demain midi.

C’est la fête à la femme, qui pleure toute seule, devant l’écran télé dédaigné par l’huissier; au lits trop grands, qui parfument encore la chambre conjugale de souvenirs désirs.

C’’est la fête à la colère, de toutes ces mamans galères, qui veulent pas encore y croire…. à la solitude et à la misère……..

C’est la fête à leurs victoires!


La fête à mamans courages.

Une fête pour un baiser.


Ut le 24/07/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lmvie 06/08/2009 22:48

Souque..non zook c'est plus gai et festif !

Bisous

Ut 07/08/2009 10:11


Sourire. Musique plein la tête............ Débridons, débridons ;)
Baisers.


Lmvie 05/08/2009 23:10

Comment peux-tu savoir que tu te trompes ?

Puisque le rêve s'analyse par la pensée de rêve, tes pensées ne peuvent être erronées quand tu "dis"...comprends pas là


Bisous

Ut 06/08/2009 09:09


Parce que je suis encore dans le déni Lmvie.... alors j'interprête à ma sauce, comme ça m'arrange!
Je te l'ai dit, tu es un tout petit point devant, et moi je souque derrière :)
Baisers à toi.


Lmvie 05/08/2009 14:55

"Les rêves sont la voie royale de l'inconscient" tu pourras le voir dans mon blog quand tu en seras aux passages psychanalytiques
Tout y est...dans les rêves, mais là c'est un travail très long et très difficile, j'ai bossé énormément avant d'avoir accès à ce monde, mais ensuite quel magie d'y lire comme dans un livre ouvert avec toutes les explications quasiment...

je t'embrasse

Ut 05/08/2009 15:17


J'aimerai bien avoir toutes les explications de tous ces foutus rêves! A chaque fois je me trompe (enfin, je me débrouille pour me tromper:)).
Je t'embrasse fort.


Lmvie 05/08/2009 10:36

Attention au déni...


Tes nuits ?

Tu rêves d'elle ?

Ut 05/08/2009 11:26


... au déni.. oui, j'ai compris:
Oui, je rêve d'elle; non: je cauchemarde d'elle. Bien sûr que je déteste ça; bien sûr que j'en profite pour lui écrire que je l'aime!....
Tu as tout compris, Lmvie.... moi pas, jusqu'à maintenant :)
Baisers.


Lmvie 04/08/2009 10:58

Peut-être pas, je ne connais pas ton histoire...mais tu verras qu'au bout du chemin après être passée par la liquidation de la haine celle qui fait souffrir, puisque en dépression on la retourne contre soi et ainsi on déclenche ce malaise, quel qu'il fût tu seras en "paix" avec lui (et elle)

Ut 05/08/2009 08:24


Après tant et tant de distance, mes sentiments sont en paix avec elle (comme tu es perspicace!!), parce que maintenant je l'aime. C'est elle qui n'est pas en paix avec mes nuits (rire:))
Je t'embrasse fort.


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives