Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2009 1 03 /08 /août /2009 18:00

C'est ça les mots: la page est vide, et puis tu ne sais pas pourquoi:
elle se remplit ... de ce que tu n'attendais pas...................
A toutes mes soeurs:



Froissé Défroissé

Nuit Jour

Lissé irisé

Ton amour Mon amour………..


Baiser

Court long court

Velours.

Femme ensemencée.


Rondeur Erreur


Visage stigmatisé

Coups.

Bleutée froissée

Femme désamour.


Attente exténuée

Poings fous

Cheveux arrachés

Partout Partout.


Brisé Brisé

Notre amour.

Et l’enfant né...

Orphelin pour toujours.


Ut le 03/08/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arthémisia 20/08/2009 09:36

Les mots ne sont que des tremplins pour aller vers les autres...

Ut 20/08/2009 13:33


Espérer aller vers les autres... Juste espérer.

Baisers.


Arthémisia 19/08/2009 16:26

Un cri terrifiant comme la Beauté de l'Archange...

Ut 20/08/2009 09:29


Merci Arthi d'avoir partagé au delà des mots... J'en ai des frissons de peau...........


katherine 14/08/2009 00:00

Comme ce poème est touchant pour toutes les femmes, les meurtries comme les nourricières, les aimées, les esseulées...
Tu as changé le "décor" de ton blog, cela me fait tout bizarre. Nos blogs étaient dans le même style... Bon je m'adapterai, il le faudra bien, mais je n'aime pas que les "choses" changent : paradoxe.
Je t'embrasse ma clé d'amour.
PS: je ne suis plus présente sur OB. Des tas de choses à faire...

Ut 14/08/2009 11:24


Il ne faut pas s'attacher aux apparences ma Kath. :) Je n'ai pas changé mes mots... quoi que....
Je t'embrasse ma Belle. Fais tes choses; mais surtout, ne t'oublies pas dans tout ça!


Stellamaris 04/08/2009 21:58

Un cri, superbe et terrifiant ... Terrifiant comme la réalité qu'il hurle ... Bises.

Ut 05/08/2009 09:19


Oh que j'aime ce commentaire! En quelques mots tu as tout dit.
Tes mots nous manquent, Stellamaris!


loic 04/08/2009 17:35

Terrible cet amour sans issue, sauf l’enfant qu’il faut aimer à deux sans être deux ! Comment faire pour qu’il ne souffre pas. Comment faire pour qu’il ne se fausse pas la vue du monde et des humains. Terribles questions que les hommes ne se posent pas, pas suffisamment, pas complètement. Responsabilité du semeur qui n’attend pas la récolte. Quel paysan ferait cela ? Je ne vis pas cela, donc je n’ai pas les bonnes réponses… Mais je ressens… Amitiés. Loic

Ut 05/08/2009 09:16



Il n'y a pas de réponse: l'humain est ainsi faite! :(
Mais tu as les mots justes: le semeur et la récolte... quelle belle image! Ta symbolique est très forte dans tes écrits; c'est caractéristique de toi.
Merci du partage Loïic.



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives