Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2009 4 06 /08 /août /2009 21:55

Ceci est un clin de lune pour Daniel:
http://unepage-unjour-unroman.over-blog.com/article-34608120-6.html#comment45978968


Personne ne le sait, mais la lune sourit au printemps.

Enfin, quand elle croit que le poète ne la regarde pas.

Parce que le poète est le seul capable d’offrir la lune.


On m’a dit que le printemps risquait de mourir, et que personne n’y pouvait rien.

Sauf le poète.

Nous oublions toujours le poète.


Tôt ce matin j’en ai rencontré un. Il errait au bord du ciel, en quête de quelques rimes.

Il errait au bord de lui, en quête du chant perdu.

Il a vu mes larmes, mon pauvre sourire; alors il a tendu le bras, et il a cueilli un éclat de lune.

Tout pâle, comme un frisson au creux de ma main.


J’ai perdu le poète, qui erre encore au bord des mots, sans doute.

Mais j’ai gardé son éclat de lune; cet espoir translucide …

Et si tu mets sa lumière au rouge de ton cœur, alors le printemps te reviendra.

Je le sais.

Je l’ai fait.


Ut le 06/08/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

enriqueta 26/08/2009 18:29

C'est très beau.

(Non, je n'ai pas perdu mon amoureux)

Ut 26/08/2009 19:24


Ouf!
Un petit brin de lune sur vous deux; pour tous vos printemps :)


Viviane 10/08/2009 08:24

J'ai enseigné 30 ans le chant lyrique.... oui, je chante beaucoup, chaque matin en rangeant ma maison désormais, mais j'ai jusqu'à il y a tois ans chanté en concert à l'occasion, beaucoup de mélodies de Fauré, Rosine de Rossini, Juliette de Gounod, Russalka bien sûr, Siebel de Faust, Micaela, Louise dans l'opéra de Charpentier etc, voilà mes rôles ;o))

Ut 10/08/2009 10:25


Je suis très heureuse de t'imaginer chantant.
Mon enfance a été bercée par la voix de maman, qui fut premier prix de conservatoire, et qui perdit cette merveille d'elle dans un très grave accident de voiture.
Son chant me manque.


loic 08/08/2009 18:26

Tu rencontres des poètes avec des brins de lune ! Ils avaient, sans doute, plus que ces brins pour inspirer ta plume avec autant de poésie. Par hasard, ne serais-tu pas du même pays que lui ? De ce pays où des humains n’ont pas perdu tout de leur enfance ? De ce pays où le rêve a encore un peu d’espace ?
Tu as bâti, là, une belle demeure avec tes pierres de lune !
Amitiés. Loic

Ut 10/08/2009 08:13


Le poète a reconnu son univers, Loïc :)
Amitiés à toi pour le partage.........


Viviane 08/08/2009 14:39

Lorsque je lis le mot Lune, mon coeur bat
savais tu que la prière à la Lune est un magnifique air d'opéra chanté par l'héroïne de Dvorak... Russalka?

j'ai adoré toute ma vie chanter cet air d'ondine
qui se confie à la lune car elle sait, comme toi
que la Lune lui rendra l'Aimé et la vie et l'amour

Le lien vers l'air en question pour illustrer ton beau poème, quelle plume, Ut...

http://www.youtube.com/watch?v=96iaZreNPCY&feature=related

Ut 10/08/2009 07:59


Merci Viviane. Je connais très mal Dvorak, parce que certaines note me font mal dedans. Maintenant peut-être vais je l'écouter autrement: ce soir, dans mon lit, j'écouterai ton lien; et je
m'endormirai..........
Baisers.
PS Tu chantes beaucoup? La voix chantée est un liquide de bonheur....


Arthémisia 08/08/2009 14:16

Pas tout à fait puisque c'est moi qui l'ai écrit mais je te donne le lien du blog de Thomas qui a beaucoup besoin d'être encourager et qui le mérite.

http://icotomoshima.canalblog.com/

Bises du sud.
Arthi

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives