Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 22:10


Silence immobile.

Dans la grisaille d’une nuit plate et dure, une nuit qui tourne autour d’elle-même comme un disque rayé, sans même une odeur, sans même un repère, je dors; au bord de rien.


Je ne sais pas pourquoi, ma fille, enfermée de longs vêtements noirs, me regarde; et me juge, sans un mot.

Je ne sais pas pourquoi, le souffle de ma mère étouffe l’écho de toutes mes souffrances, dans la prison de tous les non-dits; de son ventre aveugle.

Je ne sais pas pourquoi, doc debout ne peut pas me voir; un épais tissu noir le recouvre de la tête jusqu’aux jambes.


Doc sans rien dire.

La parole s’est éteinte.


Doc s’est barré en vacances.


Mon corps a froid.
Il réclame la bataille, le corps à corps muet et inutile qui fait lever la fatigue et taire l’âme; et les larmes.

Ces larmes sans raison, qui réveillent toutes mes nuits.


L’éveil stagne; en absence.

Je n’ai aucun moyen de le couper avec la lame de ma voix; aucun moyen de crier que j’existe.

Dans le silence immobile.


Ut le 07/08/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Renard 09/08/2009 23:53

Etouffer de solitude
Personne ne le remarque
Les cris sont muets
Le silence affreux

Vouloir fuir, crier sans pouvoir....
Paralysie du rêve...

Superbe ce texte

Ut 10/08/2009 10:00


"Paralysie du rêve". Pourvu qu'il ne se poursuive pas dans le jour, hein Renard?
Merci du partage.


gazou 09/08/2009 06:09

très beau texte..où l'angoisse apparaît..sans nous submerger..il me semble qu'on devine que ce n'est qu'un passage

Ut 10/08/2009 09:09


Merci! Merci pour ce com Gazou! OUI, ce n'est qu'un passage.
J'avais tellement peur qu'on le prenne pour une petite mort qui n'en finirait pas.....
Baisers gros, gros.


Lmvie 08/08/2009 22:51

Un songe éveillé...

Il t'appartient entièrement...et tu en as la clef qui te permettra d'exister pleinement

Je t'embrasse

Ut 10/08/2009 08:44


Certainement Lmvie. Mais je ne suis pas douée pour les devinettes :)

Crotte, crotte de bique: je n'arrive pas à ouvrir ton blog! ... je repasserai; peut-être quand il y aura moins de monde qui te lit!
Baisers à toi.


Danièle 08/08/2009 21:35

Un "Silence" qui me laisse sans voix
Ecriture superbe, ce n'est pas une plume, c'est une Ame....
Chaque mot "crie que tu existes"

Ut 10/08/2009 08:38


Tu me frissonnes l'âme et le corps, Danilèle!
.. Mais si seule l'âme existait?
Baisers, fort!


loic 08/08/2009 19:19

Solitude privée d’êtres chers. Silence de la nuit qui n’a plus de bruits, de ceux qui font la vie, de ceux qui bordent nos lits comme pour nous dire : « n’aie pas peur, nous sommes là pour t’aimer ».
Tu exprimes tellement bien ces moments de nuits sans étoiles !
Amitiés. loic

Ut 10/08/2009 08:28


Belle traduction Loïc... comme toujours!
J'avais peur que ce texte fut trop dur. Q'il fasse fuir........
Merci poète.


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives