Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 06:01

(Image de chez Pierre Albarede.)

Aujourd’hui la Méditerranée fait un bruit énorme.

Elle torrente, claque, ruisselle, court et s‘enfuit.

On perd les cris des enfants qui jouent contre elle.

Loin elle s’ouvre, toute entière; puis elle grimpe ses vagues brunes, emmêlées d’algues arrachées; elle creuse sa colère; et puis balance la neige translucide de son écume; et frappe; et file, file, griffer le sable, l’emporter sous son ventre glacé.

Il y a deux trous à la place de mes pieds.


La mer gifle le vent.


Un petit lac calme de ressac entre deux éboulements d‘eau, m’empêche d’avancer, me tire au large.
Alors je laisse aller mon corps, et j’écoute sa rancoeur: 
Elle ressasse que ce matin elle est née du soleil; qu'elle paressait tranquille dans le bleu et l’or du ciel; quand cet imbécile de Mistral l’a gonflée, malmenée, arrachée à ses langueurs.


Je l’entends battre.


Le Mistral m’effleure à peine sur le sable.
Il n’y a que ce bruit énorme de la Méditerranée qui remplit l’air.


Ut le 12/08/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Dominique 14/08/2009 09:17

C'est si bien écrit, si bien décrit, que l'on a l'impression de la voir notre Méditerranée ! Exaltée, furieuse, elle que l'on a tendance à croire si calme, mais ce n'est qu'un leurre.

Gros Bisous

Dominique

Ut 14/08/2009 15:34


C'est pour ça qu'on l'aime tant cette mer là, hein Dominique?! Elle n'appartient à personne; elle impose sa vie, nous fait plier; tout comme elle nous emporte au velours de ces douceurs de
mère...
Merci. Je t'embrasse.


saadou 13/08/2009 09:23

ut, tu me les donnes tes mots sur la montagne en colère? je peux les mettre chez moi?

Ut 13/08/2009 16:18


Ils sont à toi ma belle :)


Renard 13/08/2009 02:20

Colère de la mer contre le Mistral...
Et lui innocent qui t'effleure à peine..
On dirait deux enfants, un qui se plaint car l'autre l'a provoqué, et l'accusé qui calmé fait son innocent...
J'ai adoré.
Bises de milieu de nuit

Ut 13/08/2009 09:44


Sourire. Tu as une âme d'enfant.
Je suis heureuse que tu ais aimé, dans ton silence de nuit.
Baisers tout frais.


Lmvie 12/08/2009 18:57

Vitale...

Mais en donnant la vie une mère donne "aussi" la mort...comme la mer.

Je t'embrasse

Ut 13/08/2009 10:03


Ouille!... J'ai 5 e nfants!

Baisers désorientés.


colette 12/08/2009 16:31

com perdu ?
je le bisse : j'aime cete Mer qui " torrente"
petit clin d'oeil vers toi dans ma note du jour
bises

Ut 13/08/2009 09:18


Non, non ma douce: il est là, bien planté dans mon coeur :)


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives