Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 22:23

Pour Kalei et la classe de Mam’Zic link

Photo Eco-sapiens

Le Tourne Lune est une girouette de transparences masculines, situé entre le ciel et la mer.

Rares sont ceux qui l’ont vu, parce qu’il faut se trouver au fin fond de l’horizon, et respirer par l’âme.

Déjà, faut trouver l’âme….


Tourne Lune est pourtant là, par tous les temps de l’humanité.


Un soir à bleu d‘âme, justement, j’ai nagé jusqu'au bout de l’eau…

Et

D’abord ça fait comme un soupir de brume; comme si l’eau aspirait l’air.

Mais au début on ne voit rien.

C’est quand l’eau se met à avaler le ciel de plus en plus vite, que l’or du soleil coule dans son ventre; qu’elle en saigne de ses gencives d’écumes, qu’on sait que quelque chose ne va pas.

Qu’il faut arrêter cette hémorragie, cette vampirisation du monde.


C’est le rôle de Tourne lune.


Il est né comme ça, des souffrances, des peurs et des peines; des pleurs.
Il est né pour calmer la mer, cet appétit vorace qui lui ferait avaler l’univers au bout de chaque jour.

Parce que Tourne Lune sait bien que l’humanité à besoin du ciel.

La mort le lui a raconté.


Alors, invisible, souffle d’entre toutes les douleurs, il prend de sa soie intime ce qui reste de lumière au soleil, la tourne dans l’air, la virevolte, l’emballe dans l'immense papier d’argent des larmes d‘âmes.


Et tout à coup la lune est là, accrochée au milieu du noir, de ce qui reste d’enveloppe au ciel.


Et c’est la lune qui porte le ciel, pour qu’il existe même sans soleil.


Ut le 19/09/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Loic 22/09/2009 11:43


Tourne lune qui tourne le dos au soleil, qui ferme nos yeux de sommeil, qui éclaire ,os éveils nocturnes, qui sait si bien chanter au clair ou jouer du piano dans sa sonate… Elle a plus d’un tour
dans son lac, même si ce lac est une mer ! Amitiés. Loic


Azalaïs 21/09/2009 08:51

en Occitan les tournesols se disent "virasolelh" donc Tourne lune devrait se dire "viraluna" et j'imagine soudain un champs de viralunas qui tourneraient leurs têtes en suivant de nuit le regard des étoiles! quel joli tableau que celui là! c'est une lecture à faire le soir, je l'ai faite le matin mais je garde ton texte de l'anonyme pour ce soir! pas grave, tu as une écriture de magicienne
bises et bonne journée

Ut 21/09/2009 13:58


Virasolelh... ce mot est magnifique!
Tu m'as fait un joli conte, là; un conte de viraluna en plein soleil!
Il y a quelque chose à tirer de ça!!!
Merci de tes visites, parce que la magie, et ben, elle est partagée....

Douce journée à toi Azalaïs


kranzler 20/09/2009 23:40

Les lentilles, c’est bon, c’est sain, et simple à préparer. Tu peux les servir en accompagnement de n’importe quoi. Quand je fais ma grosse feignasse, genre Knacki Hertha, je fais toujours un plat de lentilles avec.

Tu comptes environ 70 grammes de lentilles par personne. Vraiment des lentilles vertes du Puy, ce sont celles qui se défont le moins à la cuisson.

Donc, si vous Etes deux, 140 grammes. Tu ne les rinces pas. Tu les mets direct dans ta gamelle et tu ajoutes de l’eau froide. 5 volumes d’eau pour un de lentilles. Sel, poivre. La carotte, en petites rondelles de 2 mm environ. Le gros oignon, l’ail, désolé mais tu épluches, tu coupes en quartiers, dans la gamelle aussi. Tu ajoutes deux feuilles de laurier..

Tu ne couvres pas la gamelle. Tu allumes la plaque ou le feu, position vif pendant 20 minutes. Quand ca commence à bouillir, tu passe en feu doux. C’est cuit quand l’eau s’est évaporée. Et je continue À bosser…

Ut 21/09/2009 13:31


A bosser boulot? ou à bosser pour moi?
T'es où, là?


Renard 20/09/2009 22:56

Tu ne pouvais pas savoir voyons...

Du coup, je vais avoir un conte pour moi, que demander de plus...
Je vais l'attendre en souriant...

Tu es belle tu sais..

Ut 21/09/2009 13:27


Sourire grand......................... grand!


Valentine 20/09/2009 22:46

C'est bien possible...

Ut 21/09/2009 13:26


Mais non, c'est vrai! Je l'ai vu je te dis! :)


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives