Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2009 1 21 /09 /septembre /2009 13:23


J’ai vu un terre-de-sienne; un visage tout ridé de plaisir; deux yeux pour dire et rire.

Il avait des nœuds rugueux sur peau tannée; des ongles grignotés,
qui ont suivi le chemin de ma main.

J’ai rencontré un bleu marin du travail; et une combinaison noir-passion pour plonger.

J’ai entendu la radio du boulot; et j’ai regardé la flèche du harpon à chasser l'eau.

J’ai écouté ses mots se poser sur les objets, caresser le métier; et puis plonger la mer;

Et puis murmurer.


Des mots qu’accompagnaient les mains; que filaient la fente des yeux.


J’ai vu un homme accoucher d’un baiser.


Ut le 21/09/2009

Partager cet article

Repost 0
Published by Ut - dans Les Amants
commenter cet article

commentaires

lutin 23/09/2009 19:58


la poésie est en soi, il ne peut pas y avoir de maître, la poésie est un état, personne ne peut te faire rentrer dans cet état, sauf toi, et pas tous les jours, la poésie n'est pas cadencée au
rythme des métros, un toutes les cinq minutes, mais on peut poétiser en l'attendant, juste en regardant autour de soi, oui mais pas de grand angle, il faut se focaliser, zoomer, faire un gros plan
qui sera le canevas de ta poésie, il faut que ce que tu regardes rentre en toi, devient toi :-))


Ut 24/09/2009 00:36


Ca, je sais faire: je suis ce que je regarde. Et ça prend toute la place!
C'est pour traduire, à la virgule près; traduire pour la compréhension, et traduire pour le Beau, le Pur, ce que rien ne peut détruire: le bonheur, le frisson de bonheur universel....
Les mots sont si longs, si compliqués, si volages....
Merci Lutin; quoi que tu en dises... tu es un grand maître! Ou plutôt; tu es de la poésie....


lutin 22/09/2009 18:35


trés beau cet accouchement


Ut 23/09/2009 19:19


Quelques fois je me dis qu'il faudrait que tu m'inities à la poésie... et puis je te lis... et te respirer me suffit; mot à mot, tellement c'est beau!


tilk 22/09/2009 18:02


une fois encore je suis séduit...
besotes
tilk


Ut 22/09/2009 23:04


Et moi je viens de recevoir tes deux dernières toiles en pleine figure... tu peins l'irréel.. je pense que tu es un farfadet, ou même une fée....
Tu as trouvé un truc magique là, dans ta peinture... c'est plus que beau.. c'est les poils tout droits sur les bras, comme de l'immense musique!

Besotes mio Tilk.


Bifane 22/09/2009 16:12


C'est quand on peut lire dans ses yeux que l'autre devient assez proche pour nous réchauffer. C'est quand son sourire coule un peu de lumière en nous que l'âme s'y attache, comme les yeux
s'attachent à l'aube et s'y ressourcent.
Parfois, je me dis que ce serait merveilleux d'avoir cette magie d'échange avec tous, et puis, quand il m'arrive de la vivre, j'en aime aussi la singularité, certes exclusive, mais tellement plus
intime par là.
C'est rassurant, cette humanité-là, ou cette manifestation-là de l'humanité. Si tant du reste nous trompe et nous ment, nous laisse dans le doute et sa solitude, ces moments-là au moins nous
donnent à renaître, à caresser encore cette vieille foi en l'humain, que nous gardions quelque part, comme au repos d'un tiroir oublié. Rouvert soudain, le temps d'un sourire, et celui d'un
baiser.
Et accoucher d'un baiser, c'est vrai que c'est charmant...


Ut 22/09/2009 22:56


Ah... croire en l'humanité... même en la sienne...
Je crois bien que nous avons tous envie de nous réchauffer l'âme les uns aux autres; c'est notre capacité à le faire qui boitille!
Tu vois, au moment où je t'écris, là en bas j'entends le balai du café jaune.. il ramasse les débris d'un verre balancé à la figure d'un autre... deux solitudes qui n'ont rien compris..
Alors oui, un mec qui accouche d'un baiser, moi ça me fait fondre.... comme toi une femme qui te coule son âme...

Douce nuit Bifane à tiroirs magie....


saadou 22/09/2009 03:20

mots-sourires?
mots- sereins?
pour passer une belle nuit...

Ut 22/09/2009 22:47



Un baiser, et la nuit est belle!
Les baisers, c'est pas ce qui manque le plus???
Alors voilà: je t'embrase. Et encore, pour ta nuit...



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives