Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 15:48


Il fait trop tôt pour se lever ou rentrer du boulot.

Alors il n’y a qu'elle; qui sait (comment d’avance sait-elle ces choses là?), et qui regarde les deux fourgons silencieux, blanc-rouge, gyrophares éteints, accroupis sur le pavé de la nuit.

Petite vieille en robe et chemise de nuit, à contre lumière de la pièce électrique derrière; accoudée vers rien que le vide sans bruit, sans gestes, d’une ville la nuit.

Elle attend. Elle attend longtemps que médecins et brancardiers roulent enfin à son regard (et c’est toujours trop vite!), le but impensable, la fin inconcevable; celle qu’elle sait pour elle plus tard (mais pourquoi aussi moi mon Dieu?) …et peut-être pas si loin:

La presque mort blanche exsangue, les yeux déjà fermés, à glisser dans un couloir de mouroir.

Ou bien la vraie mort close, enfermée, cachée dans le linceul à glissière des urgences; dernier drap avant l’oubli, le non sens.


Ca a duré si longtemps l’attente, dans tout ce silence, toute cette absence, toute cette nuit, et même pas d’aube pour un peu de compagnie… que la vieille femme a décroisé ses bras de son corps appuyé et meurtri de vie; a fermé ses volets sans bruit.

Et maintenant je ne vois rien de plus que l’ombre close d’une fenêtre anonyme au-dessus de deux fourgons blanc-rouge accroupis sur le pavé de la nuit.

Il n’y a même pas une odeur de souffrance.


Ut le 02/10/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Arthémisia 07/10/2009 16:04


Moi non plus!


enriqueta 06/10/2009 13:04


C'est terriblement vrai. On juge une civilisation au soin qu'elle prend de ses aïeuls.


Ut 07/10/2009 14:37



Alors pauvres de nous!
Apprendre aux enfants que la vilaine vieillesse du corps est un joyau à l'intérieur...!... le notre, unique!



Arthémisia 05/10/2009 20:28


Pour sourire parce qu'aujourd'hui fut beau :
http://www.neofantaisie.com/article-31184359.html


Ut 07/10/2009 14:48


Caustique...
Serons nous un jour veilles, Arthi? J'ai pas envie, j'ai pas envie, j'ai pas envie......


Renard 05/10/2009 18:21


Les vieux ne font pas de bruit... ils attendent un regard.. même si c'est celui de la mort
La souffrance ne fait pas de bruit... elle attend le soulagement même si celui ci s'appelle la mort
L'attente ne fait pas de bruit, elle n'espère qu'une rencontre même si c'est avec la mort..

Très très beau texte Ut
Je t'embrasse.


Ut 05/10/2009 19:37


Très beau texte toi mon Renard. J'en ai des frissons.


Daniele 05/10/2009 00:19


La souffrance n'a pas "d'odeur"
Ne fait pas de bruit
La souffrance ne veut surtout pas déranger

Tes mots sont superbes de noble humilité..

Belle nuit UT


Ut 05/10/2009 19:27


En fait la souffrance a une odeur. Mais nous sommes si loin que nous ne sentons pas.
Un jour tout cela débordera dans les rues, nous innondera... si nous ne faisons rien pour nos petits vieux!
Je t'embrasse Danièle.


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives