Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 12:34

 

DSCN0971

Jean-Claude MEYNARD

 

 

Un p'tit brin d'air qui s'fraye un p'tit brin d'chemin au coin frisson de l'oeil

Quand trimballée brinqueballée entassée

au fil de la fenêtre du rail s'ouvre la montagne sur un p'tit arondi d'mer

… vite vite râpé rayé par les arbres tout pleins d'nuit déjà

au fil de la fenêtre du rail

 

Ut le 14/04/2012

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

stellamaris 27/05/2012 09:15


Très bien vi, j'ai souvent pris le train entre Toulon et Marseille, c'est exactement ça ! Bises, Ut !

SIDO 23/05/2012 08:36


Au fil de la fenêtre du rail


Un point mystérieux


S'éloigne, se perd


Loin, loin devant,


Au fil des vitres fouettées


Des arbres squelettes gris


Suivent, poursuivent


Folle course vers


Vers où ?

lutin 16/05/2012 17:29


les rails feront toujours écrire, tout est furtif alors le cerveau fonctionne à la même vitesse faisant un kaléidoscope du voyage. c'est trés beau ce que tu as écrit.

Callivero 15/04/2012 10:12


Je constate que tu as trouvé une bien jolie aiguille pour tricoter les mots, au fil de la fenêtre...

juliette 14/04/2012 18:24


Les voyages en train crééent la poésie de l'instant


Bisous tendres

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives