Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 13:14



Petit amour de moi.

Secret.

Motus et bouche cousue, même si la langue apparaît.

Tendu sur le fil du profond intime de soi :

 

Il était une fois un petit amour de moi

Petit indéfini ; pas déclaré ; juste flirté, un tantinet.

J'lui avais dit, comment j'étais secret – timide - pudique.

Il ne croyait pas ; se moquait de moi,

Posait son air railleur et de guingois

Sur ses lèvres si fines ; si gourmandes ;

Et brillait ses yeux étranges.

 

Il était une fois un petit amour de moi

Qui moquait mon inquiet,

Tirait la langue à ma langueur de lui, pour rire.

Et si quelques fois, l'avait le regard, ou bien le geste...

Quelques fois

Alors moi je traduisais

L'orage, l'éclair, que ça me faisait

Ces gestes là ; ce regard là ; ce fin sourire à peine.

 

L'était une fois un petit amour de moi

Lui le chat, moi un peu bêta ; un peu béat,

Sur ses déglingues réparties.

 

L'était une fois un invisible amour de moi

Un elfe magique de ses yeux noirs.

 

L'était une fois le gamin soir, coeur maladroit,

Qui l'espérait, le redoutait, bloquait la porte de son intime.

 

Faut pas croire : les corps à l'âme...c'est bien trop grave!

 

Ut le 06/12/2009.


Partager cet article

Repost 0
Published by Ut - dans Les Amants
commenter cet article

commentaires

Mya 09/02/2010 08:06


Les amants peau contre peau
Extase de l'ivresse consommée


Ut 09/02/2010 15:20


Bonjour Myamour,
Ici il ne s'agit que des âmes..... les corps ne sont que l'outil de l'amour.


Fée 12/12/2009 14:35


Faut pas croire : les corps à l'âme...c'est bien trop grave

Cette phrase est magnifique ... tout ton texte est beau .
Derrière ce sourire  regarde ces cors au pied n'empêchent  pas de marcher  .




Ut 12/12/2009 21:05


Mais sa marche boite!
Je t'aime toi, de comprendre comme ça....


Petit Poucet rêveur 11/12/2009 14:19


C'est magique dans la forêt des sapins...Et ici, quel privilège...:)


Ut 13/12/2009 12:47





saadou 09/12/2009 10:52


oui mais la dernière phrase...même si le ton du texte est léger...
bisous ma note


Ut 10/12/2009 12:03


Sourire... Pas toucheer!
Je t'embrasse.


Liza 09/12/2009 03:14


Ut ... tu écris toujours aussi magnifiquement, avec une sensibilité très profonde qui me touche infiniment . T'avoir croisée à plusieurs reprises m'a ramenée à toi, à tes mots sublimes et tu as
aussi une qualité extraordinaire : l'humilité . Gros bisous d'amitié sincère .
Liza


Ut 11/12/2009 09:57


Liza... Liza souffrances.
Je t'accompagne, et je ne te le dis pas... ce n'est pas bien! C'est que ta souffrance est trop profonde, trop ancrée si loin.... je n'y survivrais pas....
Je t'embrasse de tout mon corps guéri, lui.....


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives