Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 12:30


                                                                      Couleurs de Bretagne.


      C'était imprévu, comme un murmure ce matin dans mon courrier:


«Ton cœur, chaque seconde

Me comble et me torture
Il fait ma sépulture
Puis me remet au monde»

Dans "Le silence des amours" de Mino Ratovondranto



«Le silence

c’est simple comme une herbe
c’est caché derrière les bruits
tapis dans le creux de l’oreille»

Dans "La Dérobée" de Nathalie Simon



«Marche rouge

A l’ombre du vide
Le verre bascule transparent, contre la sueur
           De l’océan.»

Dans "Fleur sauvage" de Gaëlle Jezegou



«Etre nu
Recroquevillé
     Vieillard
        Dans son lit
              D’indigent
                 Comme une boule
                 D’enfantillage
                 Qui cherche la tendresse d’une mère»

Dans "Fulgurance de l’ombre" de Laurent Bayart




«Ce morceau de ciel que j’avais au temps,
Seul souvenir.»

Dans "Si sensible" de Erwann Gauthier de Kervouyec




«Soudain le chant
d’un oiseau mort
s’élève
parmi les clématites
égratignant l’été »

Dans "Le chant des vignes" de Jean-François Roger




"Une voix dont l’ambre
S’enfle et s’étrécit
Rauque et doux dans ma chambre,
Telle à ma merci."

Dans "Ponderale" de Yan Balinec


Comment le savais-tu Danièle, que j’ouvrirais en premier « Le silence des amours » où tu avais glissé la petite carte avec tes mots?
Tes mots commentaires; tes mots dont le lien manque dans "Mes amours".


Ut le 26/10/2009


Tous ces receuils sont édités par AN AMZER.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Daniele 28/10/2009 01:08


Je ne le savais pas UT. C'est peut-être toi qui savais où était la carte !
Merci, merci pour ces extraits offerts à tous, à toutes, en partage...


Ut 28/10/2009 16:57


C'est à toi de recevoir les Merci!
Sans rien dire tu m'as fait de somptueux cadeaux! La postière en avait même le souvenir de mon prénom (j'y suis allée une première fois en avance, au cas où.. chut...:))
Ils sont là, sur l'étagère, à portée de ma main; j'en prends un au hasard, je lis... et j'ai envie de le déclamer à tout le monde!
Mille merci Danilèle, vraiment!


fanfan 27/10/2009 13:16


j'ai tout lu depuis mon absence ;
régal des mots , images suggérées, plaisir de lire! Le tableau si bien décrypté, le chocolat ..ah..le chocolat j'adore.. et toutes ces citations qui m'émeuvent ..
c'est très beau
bises de Grenoble


Ut 27/10/2009 18:36


Toi tu es un petit amour que je me garde  tout près, tout près.
Baisers à toi et aux tiens.
Et.. gaffe au retour, hein?


sido 27/10/2009 09:44


Tout est beau, le réalisme attendri, doux au coeur, à la pensée aussi, qui s'émerveille au contact de certains mots, à la sensibilité qui vibre avec eux ; en particulier " le verre bascule
transparent contre la sueur de l'océan", le chant de l'oiseau mort qui " égratigne l'été".
Merci de ce superbe partage, Ut.


Ut 27/10/2009 18:32


On aime les mêmes images Sido; la même musique!
Merci à Danièle, surtout: sans elle nous n'aurions rien su de ces artistes...
Je t'embrasse fort!


juliette 27/10/2009 09:31


C'est de l'amour, de la beauté, de la plainte en cage
Bisdoux
O.


Ut 27/10/2009 18:30


Ma belle Juliette! Je vais ouvrir la cage, et les mots vont s'envoler partout dans la pièce; à m'étourdir....
Bisdoux chère O.


balaline 26/10/2009 22:52


C'est une bercée de mer, d'amour et de tendresse qui rend le merveilleux du jour et fermant les yeux,j'entends la musique des mots-cadeaux !


Ut 27/10/2009 18:25


Que tu es belle!



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives