Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 11:12

 

458211760.jpg

 

 

Et ce matin il y a enfin les bruits quotidiens qui picotent dehors.

Il picotent l'ancien, la mémoire des jours d'été que déverse la petite fenêtre ouverte, ouverte sur l'air et pis sur rien que ces petits bruits quotidiens qui picotent l'ancien.

 

Et mettre ses pieds nus par terre... carrelage encore glacé d'hiver.

 

Au chevalet une toile vierge attend, attend la traduction d'un peu d'heureux ; en couleurs.

 

La chatte picore le temps, les deux pattes de devant ourlées sur l'appui de la petite fenêtre ; la cloche goutte ses onze heures... et tout ce temps là va bien.

 

 

L'ado' dit des mots importants et gais

de son air si grave.

 

Ut le 13/05/2010.

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lutin 28/10/2010 00:10



Je lis longuement ce soir, et je suis contente de finir ma soirée sur ce texte, comme s'il rejoignait le mien "Etrange" de ce matin.



Ut 28/10/2010 08:09



L'ado' et la lumière.... tu as raison Lutin!


Et l'abandon est si loin de l'adolescence....!



ag86 25/05/2010 13:49



Petite fenêtre, celle par laquelle nous voyons le monde ... A chacun la sienne. J'ai aimé ce moment passé auprès de tes mots. Bises. Alain



colette 17/05/2010 06:42



J'aime tant ce "picotent...picore" !



fanfan 16/05/2010 16:05



Déjà 11 heures et tu n'as rien fait? Allez au boulot!!


Il fait encore froid en ce mois de mai qui garde un peu d'hiver!


Ce que disent les ados est toujours important ; bisous


 



lutin 15/05/2010 13:42



Je l'ai lu comme quelqu'un sortant du coma étonné de ce qui l'entoure.



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives