Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 11:50
Sur une proposition de Juliette, pour la communauté Papier Libre: décrire le Lac de l'Indifférence de la Carte du Tendre ci-dessous.



Mais moi je ne la connais pas la Carte du Tendre!
Ni même la Carte du Royaume d’Amour…!
Alors tu penses, le lac de L'Indifférence!

Moi la passion et le feu sans nuits, sans jours
Moi et mes multiples amours
Ces magnifiques violences corps à corps
Jusqu’à l‘intime si doux du tendre….

De l’accompli à toujours encore….

Il y a donc un itinéraire amoureux?
Une graduation pour l’heureux?
Un peu comme une initiation à l‘union?

Mais Un à deux, c’est un don!

Et cette grande Plaine; et ce lac de l’Indifférence….
Faut il s’y  mouiller pour conquérir l’aimé?
Nager hors temps et hors toute conscience
Pour de bonheur à deux s’irradier?

Lac eau morte. Inexistence!
Sans plus ni souffle ni marées
Ni chant ni même un ciel posé!

Mais il devrait s’appeler le lac de tous les nul parts
Ce lac-là!
Ou même le lac des outre parts…
Des outre âmes en instance entre vie et trépas!

Lieu muet au milieu de ni avant ni après..
Ni projet.
Etal de peurs sans couleurs, sans bruit, sans brume même… Rien!
Même pas un morceau de temps.. Rien!

Tu rends compte, l’indifférence, quand même?

Ce n’est même pas un mot ça!
L’Amour ne peut pas passer par là…
Il en serait détrempé à l’infini; solitaire à jamais
…Rabougri… noyé, même!
 
Si tant est qu’on puisse s’extirper de ce filet!…


Sans un mot à murmurer
Sans même une ride à caresser
Indifférence
Même passagère, est refus de l‘infinie jouissance !

Ut le 26/10/2009




Partager cet article

Repost 0

commentaires

Clarinesse 30/10/2009 20:13


Hé, hé... en fait, je suis prof. Depuis 11 ans mais plus pour longtemps. En ai un peu assez de tous ces jeunes qui se battent autre chose que la coulpe, comme tu l'as fort bien vu...


Ut 31/10/2009 15:31


Sourire... les profs dégagent toujours une particulière aération de l'esprit... et même si je n'ai jamais aimé  l'école, j'en ai follement respiré certains profs!


Jean-Claude 30/10/2009 18:29


Ah oui, ça mange les enfants, et plus tard ça t'écluse apéritifs et Bordeaux millésimés onéreux vite fait ! j'ai aussi des petits enfants, pour le moment ça se nourrit d'un rien, mais faut dire que
ça salit beaucoup, quand ça casse pas du bibelot ...
Bises, JCP


Ut 31/10/2009 15:18


Rire... tu n'en as pas tant que moi!!!
Bises grand'Pa.


Jean-Claude 30/10/2009 09:45


Ben oui, du jambon avec des oeufs, bien sûr, mais il ne faut pas trop cuire le jambon, sinon il devient trop salé. Enfin, c'est ma femme qui fait ça, et quand c'est trop cuit je rouspète féroce,
non mais sans blague !
A+ JCP


Ut 30/10/2009 18:17


Bon, comme je n'ai pas de mari, je ne risque rien d'essayer... :)
Mais faut que ça cale le fiston, hein? Parce qu'il mange en Euros, lui!
Bisous toi.


Clarinesse 29/10/2009 22:22


Qu'est-ce que je me serais amusée parmi les Précieux du Grand Siècle. En essayant de n'être pas trop ridicule, voilà tout, n'en déplaise à Molière...
Je trouve qu'on devrait enseigner la carte du tendre au collège. En particulier aux garçons, si ignorants et maladroits en la matière. Ce serait très faisable, un jeu vidéo style "chasse au trésor"
sur la carte de Mzelle de Scudéry, où il faut dégommer les vilains démons de la jalousie ou de l'indifférence.


Ut 30/10/2009 18:00


MDR! Tu devrais faire prof, ils adoreraient les gamins!
Ceci dit, tu n'as pas tort..; et même pour les filles... quand tu entends leur language... et pis elles ne savent même pas les filles, qu'elles n'ont pas de c.....es, t'as vu: elles se les battent
tout le temps!
C'est comme la copine à Djamel: Khadera.... :)


Jean-Claude 29/10/2009 18:14


Ce soir, c'est décidé, j'ouvre une boîte de tendre, je crois qu'il en reste une au garage, dans la grande armoire bleue.
Saurai-je seulement cuisiner la précieuse denrée, n'ai-je pas oublié la recette ?...
On verra bien, et si c'est loupé ce sera du jambon ariégeois avec des oeufs, ça, je rate jamais !

A+ Jean-Claude


Ut 29/10/2009 22:31


Tu vois bien que tu sais où c'est, l'âme... Mais non, ça ne se cuisine pas un plan!

Tu fais cuire du jambon avec des oeufs?


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives