Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 13:46
Pour la communauté les croqueurs de mots, mots de tête N° 10 de Brunô.

Photo chelmi.canalblog.


Un quai de gare; valises mouillées, et quai gris de tout l’ancien bleu du ciel.
Du monde; du monde partout, qui va travailler, bosser, gagner de quoi manger.
Du monde aveugle; trempé.
Un monde de pensées qui écrasent le quai; tombent goutte à goutte avec l’eau et le ciel.
Le monde attend.
Je piétine; j’attends aussi.
Et puis d’un coup, de l’air; un fuseau d’air avec le feulement lourd du train, qui transperce le quai, le monde, les pensées, le ciel passé.
Et le monde s’agglutine aux marches hautes.
Et la foule est bousculée.
Et je piétine encore et j’attends.
J’attends dans l’idée éclatante, tonitruante: mon idée à écrire ce matin.
Pour ne pas mettre à mort le rêve: trouver une place solitaire, silencieuse, du petit voyage maison-boulot; une place aux yeux mi-clos sur moi-même.
Je sors l’ordi’; personne ne peut s’asseoir à côté : sans équivoque aucune j’y ai posé tout mon barda-boulot manteaux.
L’air a repris le train; l’ennui le monde, les pensées, en petits chuchotis, baratins matin.
Et sur l’ordi’ mes doigts tricotent un monde, clapotent le rêve, transfusent l’idée d’écriture.
Long; long chemin cristallin de mots, qui oublient le train, la pluie, tous les bruits du monde, le boulot au bout; la maison déjà si loin.

Ut le 06/11/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

katherine 09/11/2009 02:10


J'adore ce texte! Il est sublime! Si vrai et pathétique...
Merci d'écrire la vie aussi bien.
Bisous doux


Ut 09/11/2009 19:22


J'ai pas trop de mérite... deux ans de TER... Rires!!!

Bisous doux à toi aussi Kath.


Bigornette 08/11/2009 10:10


un texte très poétique... le train train...d'un monde pas très serein... bravo ! bises et bon dimanche !


Ut 08/11/2009 16:02


Merci de tes visites Bigornette!!
Bonne soirée à toi :)


daniel 07/11/2009 22:12


sais pas pourquoi, j'pense à "Love in vain" des Stones, moi j'garde toujours un carnet dans ma poche et puis les trains dessinent dans ma tête tellement de méandres, d'étreintes essouflées et de
pleurs d'absence à des quais deserts...
j't'embrasse, faiseuse d'histoires à fleur de peau


Ut 08/11/2009 14:56


Toi tu détricotes le temps; et moi je tricote les rêves.... une belle paire, hein?
Les Stones et mes mots... je garde!!!
Et pour le petit carnet... j'en ai un dans chaque sac, poche... même quand je vais à la gym!
En plus ce sont des cadeaux faits main... j'y tiens!
Bisous Daniel.


Alba 07/11/2009 18:38


formidablement écrit, c'est du vécu, et du souvenir, c'est de la vie...
Merci Ut


Ut 07/11/2009 19:49


C'était un petit train de vie, oui... :)
Merci à toi Alba.


daniel3 07/11/2009 12:39


Bravo ! que tes doigts continuent de tricoter et que ta tête continue de décrire le monde de tes pensées
Amicalement - daniel3


Ut 07/11/2009 19:45


Et les tiens le monde des heures moins le printemps!
Bon Dimanche Daniel.


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives