Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 18:53

 

Catherine-et-Steve.jpg

 

 

Je me souviens d'elle loin.

Catherine avait son visage de terre stérile et de vent sec.

Et pourtant je voyais que ses yeux avaient pleuré juste-là ; d'ailleurs, bien qu'elle soit aride, elle roulait un mouchoir en papier épuisé sur la peau grave et parcheminée de ses maigres pomettes.

Elle m'a vue et elle a souri.

Ce sourire qu'on aurait dit sans dents à cause de l'afaissement du nez cassé et des lèvres étirées si haut vers ses petits yeux verts. Tellement verts.

Il n'y avait que Catherine pour sourire comme ça.

Il n'y avait que Catherine pour parler comme ça aussi, avec une voix si grave si douce et si implacable tout en même temps.

Une voix de cailloux, d'herbes jaune, d'Alti Plano venteux.

Catherine était ma soeur, mais elle n'était plus qu'une infime partie de moi-même : la racine du ventre de notre mère.

Et je l'aimais ainsi.

Et elle m'aimait aussi.

Comme Catherine peut aimer : comme une rafale de vent dur mais souple ; infinie caresse corps à coeur.

Elle aime son Dieu pareil.

Et elle le dit pareil.

Parce que n'existe rien d'autre :

La vie même n'a l'importance que du passage obligé.

 

Et quand je l'ai trouvée endormie au chevet de son enfant mort qui souriait, elle faisait ce vent là. Pour lui.

Elle l'aimait par dessus la mort et son coeur cassé.

 

Il nous fallait boire à la mort.

Il nous fallait rire au nez de la mort.

Parce qu'enfin son fils ne souffrait plus.

 

Ut le 29/05/2012

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0
Published by Ut - dans Femmes
commenter cet article

commentaires

stellamaris 29/05/2012 23:37


Terriblement émouvant ... Et merveilleusement bien dit ... Bises, Ut !

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives