Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:24

stephanieguillaume.fr.png


Les enfants vieux

De tous ces jeux

Consoles

Monstres et boss

 

Les enfants vieux

De virtuelles bagarres, tueries

Perverses vies

Des écrans bleus.

 

Les enfants vieux

A n'en plus savoir dire

L'âme ternie aux yeux

Et perdus les gestes du vivre.

 

Les enfants vieux

De la dernière drogue cliquée

Nuits et jours consommée

A en faire pâlir les trips

De fumettes, de piquouses adolescentes

De cachets, cracks, sniffs

Des enfouies désespérances

 

Pour leur inoculer, encore plus fort

La mort!

 

Ut le 05/01/2010.

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

O. 08/01/2010 08:57


Mon enfance s'est arrêtée lorsque je n'ai plus eu la "protection naturelle" de mes parents, par suite d'événements dramatiques.
Je me suis touvée brusquement "en prmière ligne" et j'ai reçu tous les coups destinés à ma fmille.
J'ai muri en une nuit, j'ai su que le monde était méchan  et injuste t et je suis devenue dure, courageuse et combative
Ce fut peut-être une forme de chance... ce fut la vie
Je suis donc habituée aux revers
Bisous
Juliette


Ut 08/01/2010 09:39


Oui, je pense que c'est une forme de chance.
Rien n'arrive seulement pour être mauvais...; il apporte le clair derrière ; suffit de passer au travers....
Bisous Juliette.


callivero 08/01/2010 08:02


La poésie, la musique, les arts en général, font appel à notre créativité, à la différence des jeux que l'on achète et que l'on subit. Tu peux créer avec très peu de moyens, et tant mieux si c'est
une échapatoire à notre condition humaine...


Ut 08/01/2010 09:37


Voilà! :)
Et moi je dis que les jeux n'ont qu'un temps pour la majorité des enfants (si tant est que les adultes leur montrent autre chose...) Et qu'un jour ils grandiront vraiment, et nous éblouiront!
N'est ce pas?


sido 07/01/2010 18:30


Bien d'autres drogues encore
Dans les esprits font rose  la mort
Embrigadés, séduits, en errance
Les voilà sûrs de trouver leur pitance
Celle qui nourrit les en mal de soi
A la recherche d'une aura
Drogués aussi ces jeunes vieux là
Des semés de mort devenu semeurs
de terreur ...

j'ai élargi un peu ton approche dure et implaccable, celle d'une réalité, hélas.

merci pour tes commentaires... appréciés .
Bises


Ut 08/01/2010 09:18


.... et merci pour ta profusion! Tes mots (comme tes photos-toiles) touchent pile à chaque fois!
Bises Sido!


Victor DEL REY 07/01/2010 17:26


Très sympa ce poeme...

N'hésitez pas à visiter mon blog et ses buts :
http://victordelrey.over-blog.com/
A bientôt !!!


Ut 08/01/2010 09:16


Merci.


Michel 07/01/2010 10:13


Trés beau et dur texte....................Mimi


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives