Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2010 4 11 /03 /mars /2010 09:51

restait-pomme-article-cruel-affames-pommes-fi-L-2.jpeg
Photo Paperblog


Je pense qu'elle était tombée amoureuse de lui presque la première fois, la petite femme d'âge.

Enfin, d'âge ...c'était difficile à dire, son âge, parce que sa rondeur n'avait pas laissé se creuser les balafres des rides.

Mais presque la première fois, oui, parce que juste l'écart de temps de la surprise ; certainement... elle qui vivait comme un boulet de canon, et puis seule depuis si longtemps...

Enfin bref, comme il était quand même plus jeune qu'elle, elle s'était dit qu'elle pourrait s'en faire un ami... ça ne risque rien un ami, et puis ça remplit de présence ; au présent ; de pré...


Alors elle l'avait emmené partout où elle connaissait ; fait visiter, présenté. Et il l'avait même invitée chez lui pour le café.

 

Mais aujourd'hui elle a la bouche qui flanche : je la vois bien qui tombe de chaque côté des lèvres serrées ; quand elle ne fait pas gaffe...

Et qu'elle le regarde ; garde...

 

Ut le 11/03/2010.

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Danièle 25/03/2010 11:08


Tes mots toujours si vrais, si sensibles, en pudeur retenue et qui se laissent couler comme eau de source..
Merci pour tes mots offerts
Contente de revenir !
Belle journée UT


Brigitte L. 22/03/2010 20:50


Coucou.Voilà bien longtemps!Et quel plaisir de retrouver ta plume acerbe et acérée sur ces lèvres en lames de couteau.Peut être se fera t elle lifter cette pauvre petite boudinette.
Bises!


katherine 17/03/2010 01:36



Coucou ma belle Ut,
Ben oui c'est ça : elle avait les joues sans rides creusées puis on ne sait pourquoi elle flanche soudain... La peur? la réalité de ce peu que nous sommes? Où la face cachée de la femme qui se
cherche et ne se trouve pas, quoique :)
Je t'embrasse ma belle clé et suis désolée de mon silence mais parfois... Fin tu me connais, pas vrai?
Kath



fanfan 16/03/2010 09:23


Entre duex blocages d'ordi, je vien te faire un coucou; très beau texte;
le danger  pour une femme mûre: tomber amoureuse d'un   jeune..a jeunesse avec ses certitudes et sa cruauté; attention danger!
Mais après tout..vivre le moment présent et puis zut!
Bisous


Jean-Claude 13/03/2010 16:28


Bien vu, quand ça démarre comme ça et qu'il s'installe l'amitié, mieux vaut fuir avant que la situation ne devienne destructrice pour l'un des deux.

A+  JCP


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives