Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 07:36

 

SP_A0687.jpg

Païkan

 

Il dansait comme un morceau de bois flotté sur la nuit.

Les vagues de la cithare enfonçaient et soulevaient ses jambes, ses pieds chaussés de blanc ; ondulaient son buste et ses hanches maigres.

Le liquide translucide du gobelet qu'il tenait dans sa main droite, passait d'un gros dos à l'autre, sans une giclure.

Son autre bras louvoyait devant lui, une cigarette allumée au bout.

 

Au fond, la batterie et la basse pipaient le rêve de la cithare ; et l'intérieur de mon ventre vibrait comme une enceinte saturée de graves.

 

Les lunettes du danseur fermaient ses paupières de feux follets, étincelles éclatées aux projecteurs.

 

A un mètre de lui, au bord de la foule, un tout jeune enfant tétraplégique, attaché de la tête aux pieds sur son fauteuil, ouvrait un sourire d'ange exsangue.

 

Ut le 21/10/2010.

Nouvelle-image2.gif

 

Repost 0
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 13:19


Huile sur toile Dominique Renou.

L'homme aux cent visages

L'homme à boires et dires

A pleurs

Tous ces hommes sans vies

Qui entrent ici.

 

Dans la cage à faux bonheurs

La cage à éphémères.

 

Les hommes avec leurs eux mêmes

Leurs colères.

 

Et ces femmes glauques ou claires

D'un soir

De tous les noirs.

 

Et ces lumières à peine

Et la piste aux étoiles

D'elles dansées.

 

Corps voluptés

Offerts aux hommes.

 

Si

Si ils consomment

Pauvres hères!

 

Hommes et femmes en un seul cri muet

Dans la fumée des amours mensongers

Du bordel.

 

Ut le 07/12/2009.


Repost 0
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:07


"Je suis bien indigne, même pour pleurer, mais cette nuit, je ne peux pas m'en empêcher".

Mathéo


"PopGirl (PomPom Girl), je t’ai aimée si fort que j’ai fait fi de la face obscure que tu caches sous tes paupières."
Alain

"Impossible d'oublier De tout oublier D'oublier La porte de la chambre Ouverte Au vent venant Chercher la chaleur."
Tilk

"Dans cet univers où chaque particule
se relie à une autre
je ne me demande même pas pourquoi
je t'aime
"
Véronique


"Il aura été versé dans nos vies,
Ce rare triangle d'or
L'âme, le coeur, le corps"

Renard

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives