Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 juillet 2010 6 31 /07 /juillet /2010 20:48

Sur une consigne de Juliette dans Papier Libre

 

 

escalier.pierres-Martine-Girard.jpg

Photo Martine Girard

 

 

Des dalles s'empilent et serpentent au large d'un champ vert, nu, et plat.

Elles se tiennent pierre à pierre, se moussent entre elles ; ne se lâchent pas.

Même pas un cheminement ; même pas une route : les pierres tracent leur propre sillon, sans aller ni retour.

 

Ne pas poser le premier pas ; ne pas suivre le serpent minéral ; ne pas se demander où il va, ni pourquoi?

Ne pas.

Ne pas poser les pieds dans les traces d'avant, d'après, d'autres.

Ne pas.

 

Chacun sa loi intime ; chacun son serpent de pierre ; chacun son chemin.

 

Frôler... du regard, de l'âme ou du coeur, mais ne pas empiéter.

Aimer... des yeux, du sourire ou d'une larme, mais ne pas lier.

 

Ne pas nouer ses pas aux ailleurs.

Ne pas nouer son âme aux âmes.

Ne pas se nouer coeur à coeur.... Sous peine de prison de pierre ; de mort de l'âme ; de décès du coeur.

Sous peine d'exécution pour faux et usage de faux chemin.

 

Des dalles s'empilent et serpentent au large d'un champ vert, nu, et plat.

Elles se tiennent pierre à pierre, se moussent entre elles ; ne se lâchent pas.

Même pas un cheminement ; même pas une route : les pierres tracent leur propre sillon, sans aller ni retour.

 

Ut le 31/07/2010.

Nouvelle-image2.gif

Repost 0
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 08:24

stephanieguillaume.fr.png


Les enfants vieux

De tous ces jeux

Consoles

Monstres et boss

 

Les enfants vieux

De virtuelles bagarres, tueries

Perverses vies

Des écrans bleus.

 

Les enfants vieux

A n'en plus savoir dire

L'âme ternie aux yeux

Et perdus les gestes du vivre.

 

Les enfants vieux

De la dernière drogue cliquée

Nuits et jours consommée

A en faire pâlir les trips

De fumettes, de piquouses adolescentes

De cachets, cracks, sniffs

Des enfouies désespérances

 

Pour leur inoculer, encore plus fort

La mort!

 

Ut le 05/01/2010.

Nouvelle-image2.gif

Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 08:11

Pour Brunô et ses mots de tête N° 19
Lueur--jpg
Le Verbe ayant oublié de créer les mots pour le dire
Le silence claqua trois fois :
Une fois pour l'oral
Une fois pour l'écrit
Une fois pour le tu.

Ut le 04/01/2010
Nouvelle-image2.gif
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives