Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 07:19

 

parisart-15-MA-MaiderFortune-03G-93373.jpg

 

 

 

Tu lâches un fil de pluie

Puis deux, et puis trois.

Raides.

Chuintant une note unique giclée par terre.

 

Chaque goutte troue l'air

Le rétrécit fil à fil

Raye la lumière.

 

Fils transparents habillés de noir et blanc.

Qui mouillent et qui brouillent.

 

Métronomes d'eau qui plient, déplient le temps

Encagent l'invisible

Ricochent la note humide.

 

Flaque flaque.

 

Ut le 08/10/2010.

Nouvelle-image2.gif

 

 Avec Maïder Fortuné

Extrait d'une projection vidéo

exposée à la Galerie des Musées à Toulon jusqu'au 04/12/2010.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

ag86 14/12/2010 10:02



J'aime ce poème. Il me fait penser à "La chanson de la pluie" de Maurice Fombeure :


"... Une pluie fil à fil


Qu'habille l'horizon


Et de fil en aiguille,


Va jusqu'à la maison ..."


Bisous et bon mardi. Alain


 



Ut 18/12/2010 11:49



Oh génial! Je ne connais pas cet auteur : c'est superbe!


Bisous Alain.



jardin zen 27/11/2010 09:19



un petit coucou du poitou ...
jardin zen qui commence à s'adapter au passage été-hiver :dur chaque année ..
et qui se mue en oignon :on rajoute des couches ....
beau w-e à toi
bizzzzzzz



ag86 09/11/2010 15:26



J'aime la poésie des gouttes d'eau.


L'averse de ses mille doigts


Joue du tambourin sur le toit.


Amitiés. Alain



Ut 11/11/2010 08:59



"L'averse de ses mille doigts"... j'adore!


Merci poète.



JCP 29/10/2010 07:37



Ouais, la météo est mauvaise soi-disant, on va voir si l'inspiration veut jaillir avec la pluie...


Bises,   JCP



Ut 29/10/2010 08:29



Ah... tu devrais venir par chez moi : j'ai une belle lumière d'or qui glisse à la fenêtre ouverte!


Bises à toi.



Malou 28/10/2010 15:00



je me glisse tout doucement dans ton uni-vers qui me happe et m'en-cage de mots...d'images...l'en-vers de tes mots que tu tricotes en points inventés par toi
seule...je me sens si bien ici. Milles bises ensoleillées et salines tout au creux de ta pluie qui rouille l'espoir sans pour autant l'effacer....Malou



Ut 28/10/2010 16:22



Oh Malou... quel joli, si joli message!


La pluie est morte de sa belle mort : coupée par le Mistral :)


Bisous plein.



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives