Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 13:53

 

IMG00252-20110805-1447.jpg

 

 

C'est l'heure abtrutie de l'été.

L'heure où sous le parasol de la plage il fait si chaud que la mer frissonne les peaux brûlantes.

L'heure où dans les maisons d'ombre et de filets d'airs entre deux portes ou deux fenêtres, on pourrait entendre le chien lécher sa patte d'ennui.

Les apériteux ont déserté les comptoirs, les vieux les coins d'ombre, les enfants les bas des cités ; même la prière n'oblige pas ce temps-là.

Les geôles, l'endroit le plus frais des commissariats, avachissent leurs désoeuvrés, rebelles fous ou avinés.

 

C'est l'heure où les yeux perdent la vie dans un sommeil abruti. Il est Juillet trois heures.

Pile poil le moment où un camion poubelle réveille ma sieste lourde.

 

Et la miction irrégulière et infinie de la petite fontaine sirote l'air blanc de soleil.

 

Ut le 08/07/2012

Nouvelle-image2.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lasidonie 01/08/2012 07:54


La dernière phrase vaut à elle seule son pesant d'or blanc ! Quelques mots une image et tout y est d'un midi écrasé et écrasant d'été. Superbe don Ut, de créer un langage fait d'associations
inattendues et si évocatrices ; Tout le texte est à cette image.


Bises et bonne fin d'été


 


 

Ut 03/08/2012 14:58



Si tu n'as pas été voir, lis T.C. Boyle !!!... "Water Music" est une merveille dans le genre :)


Bel été à toi aussi Lasido.



lutin 14/07/2012 10:13


belle description qui ne vaut que pour le Sud, une traduction parisienne serait à faire avec radiateur et écharpe, chair de poule tant l'humidité pénètre

Ut 06/08/2012 07:58



On peut aussi dire que la chair de poule existe sous le soleil


Plein de beau pour toi petit Lutin.



stellamaris 08/07/2012 16:14


Bonjour Ut, qu'est-ce que je suis mieux ici ! Ici, où "l'on sait que c'est l'été parce que la pluie est moins froide" ... Rires !


Ceci étant dit, tes poèmes en prose sont toujours aussi magnifiques ! Bon dimanche, Ut, bises !

Ut 09/07/2012 07:54



J'en conclus que tu rentres de chez toi-nous. :)


Mais ici on sait l'été au crissement des cigales... c'est un autre genre de pluie à l'oreille...


Bises Michel. Prends soin de toi.



Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives