Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 septembre 2009 4 03 /09 /septembre /2009 12:02



Elle

Du fin fond du sable.

Elle

Tout devant la page.


Deux lettres

Mères d’alphabets

Deux lettres

Muettes.


Entre elle et elle

Des flaques d’aubes

Des fragments de restes,

De monde cassé par terre.


Elle
Et son entité bleue

Et ronde
Solidaire.

Elle 
Tout au bout de l'ombre
Solitaire.


Elles

Ne sont plus le regard

Le miroir.


Elle a perdu l’autre.

Elle.


Ut le 03/09/2009

Partager cet article

Repost 0

commentaires

caphadock 05/09/2009 09:44

En réponse je n'ai pas l'impression de faire collection de femmes sur mon blog dans la mesure ou j'essaye d'aller vers le beau, ce qui me plait. Est ce ma faute si l'araignée est une femelle, le papillon une belle dame, qu'en architecture et en sculpture ces dames soient majoritairement représentées comme d'ailleurs en peinture et même en poêsie : sur le pont Mirabeau d'Apollinaire comment ne pas penser à Marie.
Mais peut être parce que je suis un homme ma perception des choses est un peu orientée ? en tous cas ce n'est pas volontaire.

Ut 05/09/2009 10:16


les hommes qui savent respirer les femmes, comme vous Monsieur, (je suis obligée de "Vous": cette perception ici est si belle!) sont en quelque sorte nos créateurs.....

Baisers Caphadock.


Lmvie 04/09/2009 23:10

Elle va trouver "l'autre"... elle.


je t'embrasse très fort

Ut 05/09/2009 08:13


Je pense, oui Lmvie (sourire)

Baisers de jour clair et repassé par le vent.


Loic 04/09/2009 11:20

C’est comme si, tout d’un coup la terre, ronde, devenait elle… Celle qu’on a du mal à retrouver, telle qu’elle a été. De telles étendues d’aubes sont passées ! Elle, notre miroir, va-t-il se briser ?
C’est comme si, tout d’un coup deux mondes, créateurs d’alphabets, séparés par des étendues d’entités bleues, se séparaient. Miroirs réciproques de civilisations, Méditerranée partagée mais jusqu’à quand ?
Comme si un être se perdait de l’absence de l’autre. Qui sont-ils ? Qui sont-elles ?
La vie !
Amitiés. Loic

Ut 05/09/2009 08:11


Très belle traduction Loïc!
La Vie... et ses écarts!!!!

Douce journée à toi.


catoucatou 03/09/2009 19:49

Une naissance pour une mort..ces ELLES sont tellement opposées...comblant l'autre tout en l'évitant...s'approchant pour mieux fuir...Mais..que fera t'elle sans ELLE?

Je tenais à te remercier d'être passée chez moi..je te connais, je t'ai deja lu, mais je me fais très rare sur la toile...et non..tu te trompe, rien de beau dans mes mots, mais je respecte tes pensées...bonne soirée a toi...

Ut 05/09/2009 08:08


Tu sais très bien lire .... :)
Elles sont Elle.

Pourquoi dis-tu qu'il n'y a rien de beau dans tes mots?????

Bon Samedi Catoucatou.


callivero 03/09/2009 19:40

Deux ailes pour elles, pour se rejoindre, quand même...Deux ailes à l'esprit !

Ut 04/09/2009 20:11


Légère, légère Callivero, comme ses couleurs, ses mots....
Elle prendra tes ailes....


Présentation

  • : Le blog de Ut
  • Le blog de Ut
  • : Juste un Cri d'elle à eux.
  • Contact

Profil

  • Ut
  •  Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. 
donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.
  • Elle est comme la note, volatile et grave. Elle écrit comme elle peint: pour oublier de se souvenir, et donner en partage; participer à l'ouvrage. donner l'encre ou les couleurs de sa symphonie à une note.

Texte Libre

Recherche

Archives